Prix bord champs: Cacaco 825 Fcfa, Kg;  Café  700 Fcfa Kg,  Hevea 275 Fcfa; Anacarde 350 Fcfa

vendredi 23 octobre 2020
sys bannière

Adjoumani Kobenan aux producteurs//Après la fixation du prix du Kg du cacao// Refusez de céder ou de brader vos produits à des acheteurs véreux »

Facebook Twitter Google LINKEDIN
Adjoumani Kobenan aux producteurs//Après la fixation du prix du Kg  du cacao// Refusez de céder ou de brader vos produits à des acheteurs véreux »

« Nous venons de vivre trois jours exceptionnels, trois jours d’intenses activités, trois jours qui nous ont permis de mesurer une fois de plus le dynamisme, la force et la vitalité d’une filière agricole, le Cacao. Une culture qui continue, après plusieurs décennies, de faire la fierté de notre beau pays, une culture qui continue de préserver jalousement sa place de locomotive de notre économie nationale, une culture qui offre enfin, de nouvelles et prometteuses perspectives pour tous les acteurs de sa chaine des valeurs.
Mesdames et Messieurs,Au moment où s’achèvent les présentes assises de la Journée Nationale du Cacao et du Chocolat, ce sont là quelques sentiments que nous voudrions partager. Nous voudrions, en cet instant solennel, exprimer à nouveau notre infinie gratitude au Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara, dont la présence et les bonnes nouvelles qu’il a annoncées, relativement à la principale campagne qui vient de démarrer, ont donné un cachet spécial à la cérémonie d’ouverture et garanti le succès des présentes assises des JNCC. La bonne nouvelle annoncée par le Président de la République a en effet, gagné tout le pays et les retours que nous avons, indiquent que nos parents paysans, tous les producteurs, ainsi que tous les acteurs de la chaîne des valeurs du Cacao sont heureux.C’est pourquoi, en votre nom à tous, nous voudrions encore une fois lui réaffirmer la reconnaissance profonde de tous les acteurs de la grande famille de la filière Cacao. En prenant cette décision de fixer le prix bord champ du cacao à 1 000 F/Kg, le Président de la République, Son Excellence Monsieur Ouattara confirme le contrat de confiance qu’il a signé avec le monde agricole et singulièrement avec les producteurs de cacao depuis sa prise de fonction à la tête du pays.Nous voudrions associer à ces remerciements, Monsieur le Premier Ministre, Ministre de la Défense et Chef du Gouvernement, Hamed Bakayoko, pour sa présence mais aussi pour la grand intérêt et le soutien qu’il a toujours manifestés à l’égard du monde agricole.Nous voudrions enfin saluer et remercier tous les Présidents d’Institutions, d’organisations internationales, tous les ambassadeurs et toutes les personnalités qui se sont associés à la réussite de cette 7è édition.Qu’il nous soit permis de faire une mention spéciale au Directeur Général de Ghana Cocoa Board, M. Joseph Boahen AIDOO et sa délégation. Leur présence à nos côtés constitue en effet, une autre preuve de la volonté de nos deux Etats de marcher désormais ensemble, afin de mieux adresser les problématiques liées au développement du secteur, dans l’intérêt bien compris de nos producteurs et de nos pays respectifs. A présent, nous aimerions nous tourner vers les dirigeants du Conseil Café-Cacao : M. le Président du Conseil d’Administration, le Ministre d’Etat Lambert Kouassi Konan et le Directeur Général M. Yves Koné à qui nous devons la parfaite organisation de ces assises. Monsieur le Président du Conseil d’Administration, Monsieur le Directeur Général, nous voudrions vous dire encore merci et félicitations pour votre professionnalisme. Tout a été préparé et exécuté avec une telle maitrise que, malgré le nombre important de participants et surtout de personnalités, vous n’aviez à aucun moment donné l’impression d’un quelconque débordement. Félicitations et bravo, bravo à vous et à toutes vos équipes.
Mesdames et Messieurs,Au terme de ces trois journées de célébration du Cacao et du Chocolat, nous voudrions nous réjouir de l’opportunité qui nous a été ainsi donnée d’échanger sur les enjeux liés à la préservation de l’environnement par le choix du thème : « tous engagés pour un cacao, Ami de la Forêt ». Nous voudrions nous féliciter de la présence nombreuse et active des participants, qui témoigne de l’intérêt et de la pertinence de cette célébration annuelle du cacao.Nous remercions les planteurs, pour avoir compris qu’il est dans leur intérêt et de celui de la Côte d’Ivoire de contribuer à redonner à notre pays son couvert forestier. Comptant sur leur dynamisme, nous savons que dans peu de temps, ils vont hisser la Côte d’Ivoire au rang des pays ayant un fort taux de couverture forestière.Nous saluons et remercions tous les intervenants, qui ont bien voulu accepter de venir nous instruire  et nous enrichir de leurs expériences respectives sur le sujet. Nous croyons pouvoir réaffirmer que ces célébrations ont été un succès ; car on a pu bénéficier de partages, de retours d’expérience et d’exposés que nous devons capitaliser par une action concrète, en vue de clarifier la notion de durabilité de la filière Cacao à travers la préservation de nos forêts.C’est pourquoi, nous voudrions nous réjouir des conclusions du panel qui a clairement montré les avantages en matière de reboisement, et d’adopter des modèles d’agroforesterie typiques à la Côte d’Ivoire. Ceci permettra à nos producteurs de diversifier leur revenu tout en créant des micro climats, qui pourraient atténuer les effets du changement climatique. Quant au panel sur la traçabilité, il aura permis aux participants de comprendre les enjeux de ce mécanisme qui à terme va assurer une part plus importante de marché à notre cacao.Nous voudrions en outre, nous réjouir de l’engagement de la filière Cacao à apporter sa part à l’édification de notre couverture forestière et salue la déclaration de Monsieur le Directeur Général du Conseil du Café-Cacao de planter 60 millions d’arbres d’ici 2025, avec l’appui de la Recherche.Nous engageons par conséquent, le Conseil du Café-Cacao, en sa qualité d’organe en charge de la gestion et du développement de la filière cacao, à mettre en place un mécanisme de suivi de toutes les initiatives de la filière et à tout mettre en œuvre pour la réussite de ce projet structurant pour le couvert forestier de notre pays.Nous instruisons tous les services du Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural à soutenir ce projet et nous invitons le Ministère des Eaux et Forêts à répondre favorablement aux sollicitations qui lui seront adressées dans ce sens.Pour être en phase avec le thème de cette année, nous appelons toutes les filières agricoles à emboîter le pas à la filière Cacao afin de montrer que tout le secteur agricole est engagé pour la renaissance de nos forêts. 

Mesdames et Messieurs,Chers parents producteurs,Lors de la cérémonie d’ouverture, le Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara, nous a annoncé une excellente nouvelle qui nous a réjoui tous. Nous avons senti dans la salle une adhésion totale des producteurs à l’annonce solennelle qu’il a faite de porter le prix bord champ du Cacao à 1 000 Francs CFA. La porte-parole des lauréats, en votre nom à tous, a exprimé toute la satisfaction de la grande famille des producteurs de cacao au Président de la République. Vous n’avez pas non plus manqué de répondre favorablement à l’appel que nous vous avons lancé à cette occasion. Vous avez décidé de soutenir toutes les initiatives, actions et combats du Président Alassane Ouattara, votre bienfaiteur, votre ami, votre protecteur. Vous avez promis de le soutenir et d’être à ses côtés lors des joutes électorales à venir, afin qu’il puisse continuer à protéger vos intérêts et à porter haut le flambeau du producteur du cacao Ivoirien.C’est pourquoi, nous vous engageons à œuvrer dans vos localités respectives pour le triomphe de cette ambition noble et légitime.Mesdames et Messieurs, Le Président de la République, en fixant le prix bord champ du cacao à 1000 Francs le kilogramme, a fait sa part. Il nous revient à présent, de faire en sorte que ce prix soit effectivement appliqué par tous. Nous voudrions donc vous exhorter à refuser de céder ou de brader vos produits à des acheteurs véreux qui seraient tentés d’user de subterfuges pour se détourner des directives officielles. 
Chers parents paysans,Au moment même où le Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara, vous a annoncé la bonne nouvelle que vous attendiez, nous apprenions que des individus et groupements politiques, pour des intérêts qui leur sont propres, s’apprêteraient à créer du désordre dans le pays, bloquer les routes et instaurer le chaos. De toute évidence, ces agissements projetés mettent en danger les intérêts des planteurs qui s’apprêtent à écouler leurs productions sur Abidjan. Nous voudrions vous prier de ne pas les suivre et de demeurer sereins, parce que le Gouvernement va prendre toutes les dispositions utiles pour maintenir la paix, afin que vous puissiez vous rendre tranquillement à vos plantations pour faire sortir votre produit et les mettre à la disposition des acheteurs. Ne les écoutez pas ! Restez sourds à leurs appels. La paix et l’ordre seront maintenus.
Mesdames et Messieurs, Nous ne saurions clore notre propos, sans féliciter les lauréats primés cette année et les inviter à redoubler d’ardeur au travail, afin de poursuivre leur professionnalisation. Ils représentent les modèles de producteurs qui s’inscrivent dans la dynamique de la modernisation du secteur agricole ivoirien.C’est sur cette note d’hommage et au nom du Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara, que nous déclarons close la septième édition des Journées Nationales du Cacao et du Chocolat. Je vous remercie » Nb : Discours  de M. Kobenan  Adjoumani Innocent,  ministre de l’Agriculture et  du développement rural à  la   cérémonie de clôture de  la  7e Jncc à Yamoussoukro