Print this page

Transport aérien// Activités de Air cote d’ivoire// Un avion neuf pour aller encore plus loin …Comprendre les dessous d’une stratégie

Facebook Twitter Google LINKEDIN
Transport aérien//    Activités   de Air cote d’ivoire//   Un  avion neuf pour aller encore  plus   loin  …Comprendre les dessous  d’une stratégie

Créée en 2012, la compagnie aérienne nationale ivoirienne est rapidement devenue le leader de la région avec plus de 50% de parts de marché en Afrique de l’Ouest et du Centre.Elle a commencé ses activités avec 2 avions, puis 3, puis 4…. pour atteindre une taille critique de 10 avions en l’espace de 3 ans. Compte tenu des charges d’exploitation élevées dans la région, pour afficher sa différenciation et améliorer ses résultats (accroitre sa régularité technique, réduire ses coûts de maintenance, réduire sa consommation de carburant, densifier et consolider son hub régional,…) son plan d’affaires prévoyait le renouvellement de sa flotte par des avions neufs de dernière génération, éco énergétiques. Ainsi, conformément à son plan d’affaires de 2014, elle fait l’acquisition de 4 nouveaux Bombardiers Q400 (2 en 2014 et 2 en 2016 pour assurer ses vols domestiques et court-courriers)  Pour ses vols moyen-courriers, en 2014, suite à un appel d’offres, elle a retenu le constructeur Airbus et passé un contrat d’achat de 5 avions de la famille Airbus A320. Ces nouveaux avions devaient être livrés de façon échelonnées sur 5 ans de 2016 à 2020. Malheureusement le calendrier a connu un décalage compte tenu des délais de mise en œuvre des financements. Après la levée des obstacles, les 2 premiers Airbus A320 ont donc été livrés en juillet et octobre 2017.Pour les avions restants, le contrat prévoyait la livraison du 3ème Airbus A320 au 3ème trimestre 2020 et les 2 derniers en 2021.Rappelons que dans la région de l’Afrique de l’Ouest et du Centre, 75% des charges d’exploitation sont exogènes et échappent au contrôle des dirigeants de compagnies aériennes, du fait des situations de monopoles et l’importance des taxes et redevances diverses.  Air Côte d’Ivoire a donc travaillé à la réduction substantielle des charges sous son contrôle. Malgré des performances commerciales au-dessus des prévisions de son plan d’affaires, le poids des charges incontrôlables, la mettent dans une situation de déficit structurel. Pour combler cet état de fait, sur proposition de la compagnie, l’Etat de Côte d’Ivoire a adopté en conseil des ministres du 8 janvier 2020, son plan de compétitivité (P-COM), permettant une meilleure répartition des richesses créées par la compagnie. Si ce plan était intégralement appliqué, la compagnie serait mécaniquement profitable.
Air Côte d’Ivoire en chiffres : 
Son résultat net a connu une constante amélioration jusqu’à se stabiliser à 7,3 milliards de pertes par an. Ces chiffres en constante progression qui pourraient faire rêver d’autres compagnies de la sous-région ont été freinés par la crise sanitaire du coronavirus qui a fait son apparition en novembre 2019, affectant tous les secteurs d’activités économiques avec en première ligne le transport aérien.La fermeture des frontières des pays et les restrictions drastiques de voyages dans le monde ont terriblement affligé les compagnies aériennes qui ont enregistré de lourdes pertes. Air Côte d’Ivoire a vu ses avions cloués au sol pendant 3 mois du 23 mars au 15 juillet 2020 occasionnant une perte de 48 milliards FCFA dont 14 milliards qui ont déjà été couverts par une subvention de l’Etat de Côte d’Ivoire pour faire face aux effets de la Covid19. Selon les estimations d’IATA, la Covid19 entrainera une baisse du trafic de passagers d’environ 55% en 2020 par rapport à 2019. La demande dans la région passerait de plus d’un million de passagers à environ 421.000 passagers. Selon cette même source les effets de la Covid19 devraient se ressentir sur au moins 3 ans. Toutefois l’année 2021 devrait voir un début de recouvrement estimé à 75 % des chiffres de 2019. Avec la levée progressive des restrictions, la reprise des vols s’est faite graduellement. Du 15 juillet à fin septembre 2020, comparativement aux chiffres de la même période de l’année 2019 Air Côte d’Ivoire a  recouvré après 3 mois d’inactivité et 2,5 mois de relance, 50% de ses activités pour 50% de passagers regagnés et 60% de chiffre d’affaires recouvrés. La compagnie fait tous les efforts pour finir 2020 avec un niveau de 60% des passagers et 65% du chiffre d’affaires de 2019. Pour ce faire elle déploiera 80% de son outil de production avant fin 2020. C’est dans ce contexte qu’intervient la fin de production de son 3ème Airbus A320neo, dont la livraison est prévue pour le 20 octobre 2020. L’on pourrait se poser la question à juste titre de savoir l’opportunité de ce timing. Si l’on tient compte du niveau de recouvrement de son activité, de la reprise du trafic qui présente de bonnes perspectives, et de la nécessité de trouver de nouvelles sources de réductions des charges d’exploitation, l’arrivée du nouvel Airbus A320neo d’Air Côte d’Ivoire conforte la stratégie de flotte de la compagnie nationale au-delà de ce contexte pandémique. En effet, cet avion de dernière génération équipé d’une motorisation avancée, consomme 20% de carburant en moins que les avions d’ancienne génération du même type. Quand l’on sait que le carburant représente 30% des charges d’exploitation de la compagnie, ce paramètre devient essentiel pour la rentabilité des vols. De plus, ses coûts de maintenance sont inférieurs de 5%. C’est un avion qui permettra donc de réduire les coûts d’exploitation de 14% par rapport à un avion de la même famille et d’ancienne génération. Cet avion neuf viendra remplacer une machine en location, l’avion immatriculé TU-TST qui est aujourd’hui âgé de 16 ans, dont les charges d’exploitation et de maintenance sont importantes et qui était prévu sortir de la flotte en novembre 2020.Grâce à ses caractéristiques, ce nouvel Airbus 320neo permettra de densifier le réseau jusqu’à l’ouverture de la ligne Abidjan-Johannesburg au mois d’avril 2021.Ces performances économiques, conjuguées aux effets du plan de compétitivité de la compagnie, devraient contribuer à améliorer ses résultats opérationnels pour atteindre la rentabilité en 2022 et préparer son entrée sur le long courrier. Légende photo :

Le Général Abdoulaye Coulibaly, Pca de AirCôted’ivoire, en vrai  chef   d'équipage pour voler encore plus  loin